Montres automatiques: comment ça marche ?

Une véritable prouesse !

La montre automatique est sans aucun doute un incontournable de tous les fanatiques de montres et d'automatismes, en effet l'homme a réussi à créer un système hyper ingénieux et élaboré, une montre qui se remonte automatiquement par celui qui la porte. 
Véritable performance qui exploite tout le potentiel de l’énergie cinétique, ce mécanisme n’est cependant plus un secret. Alors voici expliqué en détails comment fonctionne une montre automatique !
 
Nos montres automatiques

Qu'est ce qu'une montre automatique?

 

La montre est un gadget extrêmement complexe, au cœur duquel se trouve un mécanisme minutieusement élaboré qui permet de faire tourner les aiguilles au rythme exact du temps qui passe. En revanche toutes les montres n'ont pas le même mécanisme, aussi appelé mouvement par les horlogers. Les montres au mouvement mécanique , à l'inverse des montres à quartz n'utilise pas de pile, elles fonctionnent uniquement grâce à un assemblage de roues et de ressorts.
Considérées comme les plus nobles les montres automatiques sont des montres mécaniques à remontage automatique à ne pas confondre avec les simples montres mécaniques  qui doivent se remonter à la main ( Chez LIGE vous ne trouverez que des montres automatiques)

Invention et évolution du mouvement automatique

Les historiens ne sont pas unanimes concernant l'origine de cette invention. Pour certains, c'est le Suisse Abraham Louis Perrelet qui invente ce dispositif en 1777, pour d'autres c'est le Liégeois Hubert Sarton en 1778 avec un remontage à rotor.

Ce dispositif ne fut massivement utilisé qu'avec l'avènement des montres à bracelet au début du xxe siècle. A l’aide d’un poids( rotor) qui effectue une rotation de 180° en va-et-vient lorsque le porteur de la montre est en mouvement, il parvint à créer un système automatique !
 A ses débuts, ce mouvement automatique avait une durée de vie assez courte d'à peine 12 heures. Il ne fallait pas donc laisser la montre trop longtemps sans mouvement !Dans les années 30, la marque Rolex apporte une amélioration au mécanisme, cela grâce à un poids cette fois semi-circulaire et tournant à 360°, elle fut alors capable de proposer des montres automatiques possédant une réserve de marche de 35 heures. Bien plus pratique pour une utilisation quotidienne , ce qui en fera un grand succès !

Comment ça fonctionne ?

A la place d'utiliser une pile et un circuit électrique qui font tourner les aiguilles au bon rythme, c'est le poids(rotor)  qui fournit de l’énergie au mécanisme dès que la montre bouge .Ce poids tourne d’ailleurs très facilement, en effet il suffit de porter la montre, et au moindre mouvement qu’on fait avec son poignet, le mécanisme se met en marche et il est alimenté. Et donc, de façon assez logique, si une montre mécanique reste statique et posée sur un meuble pendant trop longtemps (plusieurs jours), elle finit par ne plus fonctionner. Pas d'inquiétude! Il vous suffit alors de la remonter, de la remettre à votre poignet et la voilà de nouveau opérationnelle.

De quoi est composé le mécanisme interne ?

Pour atteindre ce chef d'oeuvre d'horlogerie dont la durée de vie est excellente, il faut évidemment faire appel à de nombreux composants internes.

  • Le rotor : Aussi appelé masselotte, ou masse oscillante, c’est le fameux poids en demi-cercle qui tourne à 360° lorsque le poignet bouge. Il est fixé au centre du mouvement et fournit l’énergie.
  • Le ressort du barillet : Il emmagasine l’énergie produite par le rotor et la restitue au reste du mécanisme. Il s’agit d’un ruban qui joue le rôle de moteur.
  • Le système de transmission : Petit rouage, il prend la suite du ressort du barillet et transmet l’énergie mécanique accumulée à la roue d’échappement.
  • La roue d’échappement : Aussi appelée roue d’ancre, elle a pour mission de laisser échapper de manière régulière et intermittente l’énergie acheminée jusqu’à elle.
  • Le balancier : Considéré comme le cœur du mouvement, il bat entre 5 et 10 fois par seconde de manière circulaire et il régule le mouvement des aiguilles.
  • Les rubis : Ce sont des pierres synthétiques dures et résistantes qui sont installées à l’intérieur du mécanisme pour réduire les frottements et l’usure.
  • La couronne : Bouton externe au mécanisme, présent sur le boitier de la montre, il sert à la remonter manuellement et la régler de façon précise.

Pour finir , voici un schéma du mouvement

 
  1. Le poignet bouge et met en mouvement le rotor.
  2. Le rotor tourne et actionne à son tour le ressort du barillet.
  3. L’énergie arrive ensuite jusqu’au système de transmission.
  4. Le système de transmission transmet alors cette énergie à la roue d’échappement.
  5. La roue d’échappement libère l’énergie de façon régulière.
  6. Le balancier reçoit cette énergie et bat à ce même rythme régulier.
  7. Chaque battement transmet l’énergie aux aiguilles qui tournent alors sur le cadran !
Pour vous remercier d'avoir lu notre article ,voici une offre exceptionnelle de -10% sur toutes nos montres automatiques avec le code: BLOG10

Alors, convaincu ? Jetez aussi un œil à nos autres montres.